Nous pensons que les peuples qui n'ont pas d'histoires n'ont pas d'Histoire.

Nous sommes attachés au Pays basque, un cadre merveilleux pour tous types d'histoires contemporaines, et nous sommes bien dans notre époque.

À la différence de nombre de nos confrères, nous ne faisons pas de guides ou de romans d'époque, sérieux ou politiques sur le Pays basque, car ils le font très bien.

Nous voulons proposer des romans grand public de bonne qualité qui n'ont rien à envier à la production des grandes maisons d'édition en matière de littérature de divertissement ou de best-sellers.

Ainsi, les lecteurs qui aiment Marc Levy, Guillaume Mussot, Daniel Steel, Grégoire Delacourt ou Michel Bussi par exemple devraient apprécier nos romans.

N'hésitez pas à les offrir, à les lire et à en parler.

Nous vendons des milliers de chacun de nos titres, ce qui comblerait beaucoup d'auteurs des grandes maisons d'édition parisiennes.

Nous produisons des romans accrocheurs, intelligents et attachants, à lire au bord de la mer sur une serviette, ou l'hiver au coin du feu en se rappelant ses vacances.

De bons petit best-sellers d'été made in Pays basque comme vous pouvez en lire made in Californie, Paris ou New York.

Le Pays basque regorge de talents, c'est un pays de conteurs nés ! D'ailleurs, si vous avez de bonnes histoires, susceptibles d'intéresser un large public, et pas simplement votre vieille tante, n'hésitez pas à nous contacter :

contact@aitamatxi.com

Simplement, attention ! nous sommes exigeants et publions uniquement des manuscrits de niveau professionnel, captivants, et pleins de rebondissements. Écrire est un métier, pas difficile si on aime cela, mais très exigeant si l'on prétend vouloir être lu, donc intéresser des lecteurs qui ont mille autres choses à faire que de vous accorder du temps... Il est plus facile d'écrire des romans ennuyeux et prétentieux que des histoires grand public accrocheuses avec des personnages attachants et des intrigues à tiroirs.

Nous éditons à nos frais. Nous ne demandons rien à nos auteurs qui touchent 10% de droits au-delà des 500 premiers exemplaires.

Méfiez-vous toujours des éditeurs à compte d'auteurs qui vous demandent de payer pour éditer vos romans et qui vous font miroiter un succès facile et un site qui propulsera votre talent : ce ne sont pas des éditeurs, mais des imprimeurs déguisés ; )